Outils pour utilisateurs

Outils du site


topodio

TOPODIO

Le topodio (topo-audio-player-recorder) et écriture interactive, développement informatique et éléctronique (2006) : Dominique Leroy, Jean-François Rolez/La Fabrique du Libre

Le topodio, dispositif embarqué et programme informatique est en développement depuis 2006, à l'époque, il fonctionnait avec un ordinateur ultra portable eepc, le programme pure-data est composé de 3 parties fonctionnant simultanément : Une premier module permet de recevoir et visualiser les données saisies au cours des parcours et itinéraires : les données proviennent d'un gps usb, d'une télécommande filaire auto construite, une boussole et autres capteurs connectés sur un module arduino (usb), un casque d'écoute et microphone voix, un microphone électrostatique usb (avec capsule 48V) et autres capteurs audio. Un script écrit en bash et un programme en java permettent de fournir les données captées (orientation, position dans l'espace, commandes manuelles…) dans le programme (pure-data).

Une seconde partie permet d'enregistrer les données captées sur le disque dur, le son et le temps d'enregistrement sont enregistrés dans le format ogg vorbis dans des fichiers numérotés, simultanément les positions successives dans l'espace, l'orientation de la personne et le temps du parcours sont enregistrées dans des listes numérotées avec l'objet « qlist » Dans le temps de l'enregistrement par l'auteur de l'itinéraire, le programme informatique établi une correspondance entre la parole émise, le son enregistrée, l'orientation et la position géographique

Une troisième partie permet l'écoute in-situ des itinéraires, de piloter la lecture ou l'enregistrement de nouveaux fichiers audios en circulant dans l'espace. Avec le dispositif embarqué l'écoute de l'itinéraire dépend de la position en temps réel de l'écoutant. Une partie du programme fait défiler à grande vitesse et en boucle toutes les positions enregistrées de l'itinéraire déjà réalisé. A chaque position correspond un temps d'enregistrement audio. Si une position (fournie par le gps en temps réel) de l'écoutant est identique à une position enregistrée, le programme lira le fragment audio (le temps) correspondant. La lecture in-situ et fragmentée de l'itinéraire est piloté par la marche.

La fixation du temps invite à la réécoute. Elle organise le récit de ce déroulement temporel. Prendre le son répond à la nécessité de produire de la mémoire. D'abord mémoire de son acte, la prise de son figure la présence du passé. Prélèvement du monde, elle est aussi une inscription du corps. Si la prise de son produit de l'écrit en fabriquant des signes, elle élabore surtout l'écriture d'une énergétique. Ces écritures sont des mises en scène de l'espace et du temps.

Prendre un son est un acte d'interprétation, le travail de prise de son ne réside pas dans la conformité au réel, mais dans l'accomplissement d'un choix et la réalisation d'un projet. Elle se gagne à force d'erreurs et d'insatisfactions, à force de ratage, non par plaisir de l'échec mais parce que c'est ainsi et que l'on ne peut évoluer autrement. C'est ce regard qui s'inscrit sur la bande et qui est une signature. Signature comme somme des choix et de leur développement dans une forme, un peu comme l'on parlerait de la signature du couturier.

Le son remodèle le corps, il nous prend au ventre. Travailler le son c'est travailler les corps. Le corps sonore comme le corps de l'auditeur. Le son s'adresse et traite avec le corps.

Raconter le son, Une production imagée du son à travers le verbe et non par la reproduction d'un son enregistré

Bibliographie sur l’approche du Laboratoire Cresson de la marche en ville

Ouvrage Augoyard, J-F (2007). Step by step : everyday walks in a french urban housing project . Françoise Choay (1925?-….), Préfacier, etc; David Ames Curtis, Traducteur  . -  1ère édition 1979 . - Minneapolis (Etat Unis) : University of Minnesota Press. - 281 p. Thomas, R. (2005). Les trajectoires de l'accessibilité. Grenoble : Editions A la Croisée (Ambiances, Ambiance). 183 p. Augoyard, J-F (1979). Pas à pas : essai sur le cheminement quotidien en milieu urbain. Ed. du Seuil. - 185 p

Partie d’ouvrage Thibaud, J-P. (2003). La parole du public en marche. in : G. Moser & K. Weiss (ed.) Espaces de vie : Aspects de la relation homme-environnement. Paris : Armand Colin. p. 213-234

Article Amphoux, Pascal (2004). Marcher en ville. Les Annales de la recherche urbaine, n° 97. p. 137-140 Thibaud, Jean-Paul (2007). La fabrique de la rue en marche. Essai sur l'altération des ambiances urbaines. Flux : cahiers scientifiques internationaux réseaux et territoires, n° 66-67. p. 111-119 Thibaud, Jean-Paul (2008). Je, Tu, Il. La marche aux trois personnes. Urbanisme, n° 359. p. 63-65 Thomas, Rachel (2007). La marche en ville. Une histoire de sens. L'espace Géographique, n° 1. p. 15-26 Thomas, R. (2004). Quand le pas fait corps et sens avec l'espace : aspects sensibles et expressifs de la marche en ville. Cybergéo : Revue européenne de géographie, n° 261. p. 1-13. Périodique en ligne http://193.55.107.45/eurogeo2.htm Thomas, Rachel (1999). Cheminer l'espace en aveugle : corps stigmatisé, corps compétent. Alinéa n°9. 9-24 p. Bibliographie sur l’approche du Laboratoire Cresson de l’écoute des sons urbains

Ouvrage Augoyard, Jean-François & Torgue, Henry (2006). Sonic experience, a guide to everyday sounds. Montréal : McGill-Queen's University Press. 216 pages Amphoux, Pascal ; Thibaud, Jean-Paul ; Chelkoff, Grégoire (eds). (2004). Ambiances en débats. Grenoble : A la croisée, 2004 . - 309 p Thibaud, Jean-Paul ; Grosjean, Michèle (eds.) (2001). L’ Espace urbain en méthodes. Ed. Parenthèses, 2001 . 217 p.  Thibaud, Jean-Paul. La méthode des parcours commentés. In : Grosjean, Michèle; Thibaud, Jean-Paul. L'espace urbain en méthodes. Marseille : Parenthèses. 2001. 79-99 p. Augoyard, Jean-François (2001). Entretien sur écoute réactivée. In : Thibaud, Jean-Paul ; Grosjean, Michèle (eds.). L'espace urbain en méthode. Marseille : Ed. Parenthèses. p. 127-152 Amphoux, Pascal (2001). L'observation récurrente. In. Thibaud, Jean-Paul ; Grosjean, Michèle. L'espace urbain en méthodes. Marseille : Parenthèses. p. 153-169

Partie d’ouvrage Amphoux, Pascal (2003). L'obervation récurrente. in : G. Moser & K. Weiss (ed.) Espaces de vie : aspects de la relation homme-environnement. Paris : Armand Colin. p. 201-218 Amphoux, Pascal ; Thibaud, Jean-Paul (2001). Des silences dans la ville. In : L’environnement, question sociale. Sous la direction de Michel Boyer, Guy Herzlich et Bruno Maresca, Editions Odile Jacob, Paris, pp. 83-90 Amphoux, Pascal (1996). L'écoute paysagère des représentations du paysage sonore. In : Chenet, Françoise (ed.) ; Amphoux, Pascal (collab.). Le paysage et ses grilles : Actes du colloque de Cerisy la salle, Paysages ? paysage ? 7-14 septembre 1992. p. 109-123 Amphoux, Pascal (1994). Environnement, milieu et paysages sonores. In : Michel Bassand et Jean-Philippe Leresche. Les faces cachées de l'urbain. Berlin : Peter Lang. p. 159-176 Amphoux, Pascal (1988). Donneurs de temps sociaux, donneurs de temps sonores. In : Mercure, Daniel ; Wallemacq (eds.). Les temps sociaux. De Boeck Université. p. 133-146 Augoyard, Jean-François (2000). Du bruit à l'environnement sonore urbain : évolution de la recherche française depuis 1970. In : Mattei, Marie-Flore ; Pumain, Denise (eds). Données Urbaines 3. Paris : Anthropos / Economica. p. 397-409 Augoyard, J-F. (1999). L'objet sonore ou l'environnement suspendu Ouïr, entendre, écouter, comprendre après Schaeffer. Paris : Buchet/ Chastel. p. 83-107 Balay, O. (2003). L'espace sonore de la ville au 19ème siècle. Grenoble : Editions A la Croisée (Ambiances, Ambiance). Regnault-Bousquet, C. (2002). La cartographie sonore. in : D. Pipard & J.P. Gualezzi (ed.) La lutte contre le bruit. Paris : Ed. Le Moniteur. p. 161-168 Thibaud, J-P. (2003). The sonic composition of the city. in : M. Bull & L. Back (ed.) The Auditory Culture Reader. Oxford New York : Berg. p. 329-341

Article Augoyard, Jean-François (1995). L'environnement sensible et les ambiances architecturales. L'espace géographique, n°4. p. 302-318 Augoyard, Jean-François (1991). La vue est-elle souveraine dans l’esthétique paysagère ? Le Débat, mai-août 1991, n°65, 9 p. Augoyard, Jean-François (1991). Les qualités sonores de la territorialité humaine. Architecture & Comportement, Vol.7, N°1, p. 13-24 Balaÿ, Olivier (2007). L'espace sonore de la ville au XIXème siècle. Rue Descartes, n° 56. p. 123-125. Titre de la revue : Architecture et musique Torgue, Henry (2005). Immersion et Émergence : qualités et significations des formes sonores urbaines. Espaces & Sociétés, n°3, n°122, pp. 157-167. Torgue, Henry (2005). Agir sur l'environnement sonore : de la lutte contre le bruit à la maîtrise du confort sonore. Champs culturels, n°19, pp. 19-23.

Jean-Yves Petiteau, chercheur associé au au CRESSON (C.N.R.S)et chercheur au L.A.U.A (Langages Actions Urbaines Altérités). École Supérieure d’Architecture de Nantes.Enseigne à l’École Supérieure d’Architecture de Nantes et à l’École supérieure des eaux Arts du Mans. Email : jean.yves.petiteau@free.fr

Docteur en sociologie de l’aménagement

Recherches sur la méthode des itinéraires associant la démarche artistique et l’anthropologie :

STRAUB Jean-Marie, HUILLET Danièle (2008). Itinéraire de Jean Bricard par Jean-Yves Petiteau. Film de 40 minutes. Paris, Ed. Pierres grises. Diffusion publique Mars 2009

28 novembre 2008« Habiter dans sa poétique première » sous la direction d’Augustin Berque « Les itinéraires ou la mémoire involontaire » de Jean-Yves Petiteau (Ce livre fait suite à un colloque de Cerisy de septembre 2006 éd. Donner lieu.

Octobre 2008 itinéraire de Yannick Richard à Saint-Nazaire « Envers des villes, Endroit des corps » Itinéraire réalisé avec Jean-Yves Petiteau, anthropologue et Gilles Saussier Photographe. Conception graphique David Pouliard , Impression STIPA press à Montreuil sous bois.

Septembre 2008 « Marcher en ville » livret audio sous la direction de Rachel Thomas (Rachel Thomas, Steven Melenis, Jean-Pierre Charbonneau, Yves Winkin, Olivier Comte, Anne Jarrigeon, jean-François Pirson, Samuel Bordreuil, Sylvie Guillermin,Deborah Salmirs, Hendrik Sturm, Jean-Paul Thibaud, Henry Torgue, Jeanne-Marie are ris, Jean-Yves Petiteau.) J.F.Augoyard, Pascal Amphoux, Jean-Paul Thibaud, éd. Cresson THOMAS, Rachel (2008). Marcher en ville : livret - audio. Grenoble, Cresson, n°71, 32 p. (+ 1 DVD audio) Conférence de Jean-Yves Petiteau : « Être à la rue » (Itinéraires réalisés avec plusieurs artistes). Janvier 2006 Jean-Yves Petiteau Emmanuelle Cherel : L’émergence du récit comme révélateur du processus de renouvellement urbain ou l’urbanisme contemporain se réinvente-t-il à partir de l’art ? Ministère de la culture – Délégation aux Arts plastiques/ Laboratoire Architecture Usage Altérité Éd. Villes recherche, diffusion. Versailles. SAUSSIER Gilles, PETITEAUJean-Yves, CHEREL Emmanuelle, FOUQUET Xavier (2005). Lui et ses miroirs. Itinéraire de Joséphine DVD présenté à Bâle en 2006 Décembre 2002 « Espaces publics et cultures urbaines » Actes du séminaire CIFP de Paris 2000-2001-20002 « Déconstruction méthodique la méthode des itinéraires » Jean-Yves Petiteau IUP Paris

Juin 200I “L'espace urbain en méthode”(2I9 pages) sous la direction de Michèle Grosjean et Jean-Paul Thibault.“La méthode des itinéraires: récits et parcours”Jean-Yves Petiteau, élisabeth Pasquier, p.63 à 78. éditions Parenthèses, collection Eupalinos,Juin 200I Marseille.

Octobre 2000 “Processus du sens; sociologues en ville 2 Sous la direction de Sylvia Ostrowetsky “Je marche donc je suis, ou les jalons de l’être dans la méthode des itinéraires”Jean-Yves Petiteau, ( page 114 à 128) collaboration Élisabeth Pasquier, et “La lecture de la ville dans ses potagers” Élisabeth Pasquier en collaboration avec Jean-Yves petiteau (P.95 à 113) Éd. l’Harmattan, Paris.

Juillet 2000: “Marais et zones humides”, culture, sociétés et territoires. Sous la direction de Martine Bergues, Corinne Boujot, François Xavier Trivière. Aestuaria,2000, n°1éd. Ass. Aestuarium, Auteurs Raphaël Larrere, Corinne Boujot, Bernard Traimond, Didier Fleury, Anne Vautier-Vezier, Geneviève Bédoucha, Jean-Paul Billaud, Laurence Carré, Martine Bergues, André Vincent, Bernard Picon, Éric Foulquier &Jacques Marcadon, Michel Danais, Laurent Le corre, Anne Stenger, Jean-Yves Petiteau, Érik petiteau. CH.sciences humaines et environnement Jean-Yves Petiteau in : “Approche de l’estran, itinéraires dans l’estuaire de la Loire” ( pages 251 à 259),éd. Ass. Aestuarium Cordemais 44.

Février 2000:”Le projet urbain” Enjeux, expérimentations et professions actes du colloque les sciences humaines et sociales face au projet urbain organisé par l’INAMA et SHS-TEST, à Marseille, les 31 janvier et 1 février 1997. Sous la direction d’Alain Hayot et André Sauvage “déplacements: entre sciences sociales et architecture” Jean-Yves Petiteau, p. 266 à 278.(12 pages) et “Les jardins de la Fournillère la question du projet, entre terrain et théorie”(6 pages) Élisabeth Pasquier, Jean-Yves Petiteau Éditions de la Villette, Paris.

Décembre 1998 Pascal Amphoux (responsable scientifique), Anne Sauvageot, Jean-Paul Thibaud, Jean-Yves Petiteau, Élisabeth Pasquier, Marie Degy, Robert Prost. “La notion d’Ambiance” Élisabeth Pasquier, jean-Yves Petiteau “Ambiances, esthétique et art contemporain” Une mutation de la pensée urbaine et de la pratique architecturale. Institut de recherche sur l’environnement construit, département d’Architecture, École polytechnique Fédérale de Lauzanne. pour le Plan Urbanisme, Construction, Architecture. Ministère de l’équipement, des transports et du logement. dir. de la publication Olivier Piron secrétaire permanent.Éd. plan d’Urbanisme Construction Architecture, Paris.

Septembre 1996: “Extensions“, Villa(s) 7, 1996: catalogue de l'Académie de France à Rome, Villa Médicis, département de Loire-Atlantique, villa Lemot. Chapitres de Jean-Yves Petiteau. “La méthode des itinéraires, récits et parcours”. Jean-Michel Othoniel, itinéraire. Alain Sonneville, itinéraire. Niek Van de Steeg, itinéraire.”(30 pages) Académie de France à Rome Villa Médicis. Département de Loire-Atlantique Villa Lemot.Carte Segrete s.r.l.1996 Roma.

Mai 1996 : Dans “Les actes du séminaire: villes imaginaires et création artistique”. Article de Jean-Yves Petiteau: “Marcher, penser, parler… Les itinéraires“ 8 pages dans un livre de 116 pages, les auteurs sont les conférenciers du séminaire, cité plus loin. Copyright Merveilleux urbain éditeur et les auteurs, Nancy.

- 29 septembre 1995: 6 ème conférence internationale Espace et urbanisme souterrains “Actes proceedings ” Sous la direction de Sabine Barles Paris la Villette ; exposé de Jean Yves Petiteau dans: Spécificités du monde souterrain “Ethnographie de parcours en milieu souterrain : Itinéraire de Madame B., Conservateur au Louvre” 5 p.: EUS 95 a été organisé par le laboratoire Théorie des Mutations urbaines CNRS URA 1244 et GDR 1101 Sol urbain. Institut français d'urbanisme Cité Descartes 4 , rue Alfred Nobel F. 77420 Champs - sur - Marne, avec le concours du ministère de l'aménagement et du territoire , de l'équipement et des transports: Direction de la recherche et des affaires scientifiques et techniques (DRAST), Plan Génie civil, Secrétariat permanent du plan urbain ; du ministère du logement Secrétariat permanent du plan construction et Architecture; de l'association internationale des travaux en souterrain (AFTES); du groupement d'études et de coordination de l'urbanisme souterrain (GECUS); de l'association Espace souterrain et placée sous les auspices de l'UNESCO.652p.

J.Y. Petiteau, photographies de Bernard Renoux “Itinéraire de Serge Éliard, alias Belmondo” et “Du génie du lieu au lieu commun” (41 pages)(dans “Génius loci”, éditions de la différence, collection mobile_matière. Paris

Décembre 1998 J.Y. Petiteau: ”Des itinéraires pour habiter une ville”(18 pages) dans “Lieux communs, les cahiers du L.A.U.A. (Éole d’Architecture de Nantes) 1996-7 – n°4 Nantes

Octobre 1998 J.Y. Petiteau (Arielle Bertoin photographe) “Itinéraire de Raymond Hains” (extrait) dans: “La nouvelle Interlope” revue de l’École des Beaux Arts de Nantes.

Avril 1998 J.Y. Petiteau “Itinéraire de Raymond Hains (extrait) dans 02 (Revue trimestrielle d’informations d'art contemporain: Bretagne, centre, Normandie, Pays de la Loire) N°5 (3 pages), photos Arielle Bertoin.

Janvier 1998 J.Y. Petiteau “Fragment d'une traversée de Paris” (Itinéraire de Henri Gaudin architecte) (6 pages) dans E.A.V.(La revue de l'école d'Architecture de Versailles) N°3, 4° trimestre 1997 (6 pages).issn-1245-2602 Versailles.

Juin 1996 J.Y. Petiteau: “Déménager-emménager dans l'ancien et le nouveau monde”, dans le chapitre: veille scientifique du numéro 16 des chroniques du plan urbain.

Avril 1996 J.Y. Petiteau: “Alias Belmondo” 8 p. in Artifice magazine & CD Rom (Architecture, Film, Théory, Photography, Design, History, Art and Things.) Issue 4 (Bartlett School of Architecture, University Collège London . Artifice, 22 Gordon street London, UK. WC1H OQB UCL The Bartlett 1996 London. 119 p.

Mars 1996 J.Y. Petiteau, S. Gréau; “Le Grand Louvre et ses réserves”, 10 pages dans :les annales de la recherche urbaine, n°70,: lieux culturels.

Décembre 1995 E. Pasquier, J.Y.Petiteau “Itinéraire d'un chef de projet dans son quartier” (11 pages)dans : les Annales de la Recherche Urbaine” n° 68-69, n° spécial: Politiques de la ville, recherches de terrains.

Juin 1994 J.Y. Petiteau, I. Rolland; “Itinéraire de Jean Bricard”et texte, dans “Interlope la curieuse ”(18 pages),n°9/10 Nantes

Janvier 1993 :J.Y.Petiteau, B.Renoux (photographe):Itinéraire d'un docker à Nantes; “le grand Desbois”; dans les Annales de la recherche urbaine n°55/56 “Grandes villes et ports de mer”(n° spécial)

Juillet 1992: J.Y. Petiteau ¨Le grand dérangement¨: dans “les cahiers de l'habitat¨n°18 La mobilité résidentielle.

Avril 1992 : J.Y.Petiteau, B. Renoux (Photographe) “Dany Rose: itinéraire”: Itinéraire d'un docker à Nantes pour le numéro spécial 32 Patrimoine Maritime “Revue 303” .

J.Y. Petiteau “Les itinéraires” dans:“Les raisons de l'urbain”-Actes du colloque international du L.A.R.E.S. (Plan Urbain, Délégation à la recherche et à l'innovation).

J.Y. Petiteau¨L'homme qui marche¨ présentation d'une exposition dans la revue 303 Mai 1988.

J.Y.Petiteau: ¨La méthode des itinéraires¨dans les cahiers du C.E.R.S.. ( Centre de recherches sociologiques.) n° 5 Méthodologie.1987

Rachel Thomas est chargée de recherche au CNRS et membre de l'UMR 1563 “Ambiances architecturales et urbaines”. Au sein de l'équipe CRESSON, installée à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble, ses travaux s'intéressent à la dimension sensible des déplacements piétons en ville. Il s'agit de comprendre en quoi la perception, et les ambiances architecturales et urbaines, participent de l'organisation et de la réalisation pratique d'un parcours urbain. Dans ce travail, la marche constitue donc autant un objet de recherche à construire qu'un outil méthodologique d'appréhension des ambiances urbaines. Par le parcours, et la verbalisation des perceptions et émotions ressenties dans la dynamique d'un mouvement, il s'agit de rendre compte des modalités ordinaires d'accès et d'ancrage du piéton à la ville.

_ Rachel THOMAS Chargée de recherche CNRS Laboratoire CRESSON (CNRS UMR 1563) Ecole Nationale Supérieure d'Architecture 60 avenue de Constantine BP 2636 38036 Grenoble Cedex 2

Tel (direct) : 00.33 (0)4.76.69.83.64 Tel (secrétariat) : 00.33 (0)4.76.69.83.36 Fax: 00.33 (0)4.76.69.83.73 www.cresson.archi.fr <http://www.cresson.archi.fr> www.cresson.archi.fr/EQUIPEppersoRACHEL.htm <http://www.cresson.archi.fr/EQUIPEppersoRACHEL.htm>

topodio.txt · Dernière modification: 2017/04/11 15:43 (modification externe)